Facebook

Création
2016

Ça pourrait être L'école

photo Ça pourrait être L'école

Texte d'Emmanuel Darley
Prologue et épilogue de Pierre Astrié

Mise en jeu Denise Barreiros

Avec Audrey Montpied et Lucas Marmotte

Scénographie Daniel Fayet

Chargée de diffusion Martine Zitoun

Chargée de production Nathalie Vergne

Coordination et communication Bruna Astrié

Production Compagnie Là-bas théâtre
Projet financé par le CGET dans le cadre de la Politique de la Ville et la Caf de l'Hérault.

Sur le projet

En 2015, c’est dans le cadre de la Politique de la Ville que la compagnie Là-bas théâtre initie le projet d’un spectacle destiné à être présenté à plusieurs classes des écoles situées dans les quartiers prioritaires de Béziers.

"Au début il y a eu l’envie partagée de parler de l’enfant. Parler de l’enfant à l’école.
Artistes, écrivain, enseignants, agents publics ou fonctionnaires, nous nous sommes rencontrés, nous avons discuté, imaginé ensemble un projet où le théâtre pourrait ouvrir un espace de dialogue qui serait offert à tous les usagers d’un certain nombre d’écoles de la ville. Des principes ont étés retenus, pour le cadre général, pour le choix de problématiques à aborder, et aussi pour l’écriture et la mise en jeu qui suivrait.*

Dans Ça pourrait être L’école, c’est l’enfant qui parle, par le jeu des comédiens bien sûr, mais aussi lors des prises de parole des spectateurs, des moments étant prévus pour cela.
Le texte, construit en cinq tableaux, aborde des sujets complexes comme, par exemple, les divers prismes par lesquels l’identité de chacun se définit, ou encore le rapport à l’autre, “les pas comme nous”.
La parole de l’adulte y est peu présente. Mais la confusion de notre monde d’adultes nous est largement restituée par l’expression spontanée, par ces courts échanges entre enfants, comme glanés sur le chemin de l’école, dans la cour de récréation, à la sortie de la piscine ou encore en classe ...
Dans une langue ludique et fine, Emmanuel Darley nous révèle, avec précision et humour, bien d’autres dimensions des “dires” d’enfants. L’enfant face à l’adulte, l’enfant face aux autres enfants (comme lui ou pas comme lui?), et des questions qui reviennent “T’es qui?”, “T’es quoi?”, “T’es d’où?”. Les comédiens livrent cette parole en toute simplicité, juste ce qu’il faut de jeu incarné, dans une légèreté accueillante. Ils sont libérés de porter la complexité des sujets traversés. Ils parlent, ils se parlent.
Le dispositif scénographique suggère avec subtilité des lieux possibles, la classe, la cour, les vestiaires... La blancheur des quelques éléments concrets qui structurent l’espace de jeu nous rappelle la page, la toile, et ce qui reste à écrire, la suite, l’à-venir. L’implantation de l’espace des spectateurs crée la configuration tri-frontale, favorable au dialogue. La frontière entre ces deux espaces est poreuse, par endroits elle disparaît.
Un prologue, écrit par Pierre Astrié, présente le tout, les règles du jeu. De façon brève et drôle, il donne le ton de la représentation, la note, celle du plaisir simple d’être là, à écouter et à s’écouter, à rire et à réflechir, à inventer ensemble le présent."

Denise Barreiros, février 2016

Dates

Nouvelle série de représentations du 5 décembre 2016 au 28 février 2017 dans les écoles élémentaires de Béziers

Renseignement : contact@la-bas-theatre.fr

Partenaires Plan du site
Graphiste Béziers - CelineDesign